top of page

Paroisse

Saint Bernard en Bresse


La Sainte Famille

31 Décembre 2023



Levons les yeux, voici la vraie lumière,

voici le Christ qui nous donne la paix.

Ouvrons nos cœurs à sa miséricorde,

Notre Sauveur est au milieu de nous



Jésus Christ, le Fils de Dieu fait homme

vient demeurer au milieu de son peuple.

Regardez Voici l'Emmanuel, Dieu avec nous,

venu dans notre chair !



Prière d'ouverture

Tu as voulu, Seigneur Dieu, que la Sainte Famille

nous soit donnée en exemple ;

accorde-nous, dans Ta bonté,

de pratiquer, comme elle,

les vertus familiales et d'être unis

par les liens de Ton amour,

afin de goûter la récompense éternelle

dans la joie de ta maison…

 

 

Lecture de la lettre aux Hébreux

Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu :

il partit vers un pays

qu’il devait recevoir en héritage,

et il partit sans savoir où il allait.

Grâce à la foi, Sara, elle aussi,

malgré son âge,

fut rendue capable d’être

à l’origine d’une descendance

parce qu’elle pensait que Dieu

est fidèle à ses promesses.

C’est pourquoi, d’un seul homme,

déjà marqué par la mort,

a pu naître une descendance aussi nombreuse

que les étoiles du ciel et que le sable

au bord de la mer,

une multitude innombrable. Grâce à la foi,

quand il fut soumis à l’épreuve,

Abraham offrit Isaac en sacrifice.

Et il offrait le fils unique,

alors qu’il avait reçu les promesses

et entendu cette parole : C’est par Isaac

qu’une descendance portera ton nom.

Il pensait en effet que Dieu est capable

même de ressusciter les morts ;

c’est pourquoi son fils lui fut rendu :

il y a là une préfiguration.



Psaume 104

Le Seigneur, c'est Lui notre Dieu :

Il s'est toujours souvenu de son Alliance.

 

 Samedi soir et Dimanche soir :

Chantez au Seigneur,

un Cantique nouveau…. Alléluia !

 

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,

annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;

chantez et jouez pour Lui,

redites sans fin ses merveilles.

 

Glorifiez-vous de son nom très saint :

joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

Cherchez le Seigneur et sa puissance,

recherchez sans trêve sa face.



Alléluia de Noël !

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Luc

Quand fut accompli le temps

prescrit par la loi de Moïse

pour la purification,

les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem

pour le présenter au Seigneur,

selon ce qui est écrit dans la Loi :

Tout premier-né de sexe masculin

sera consacré au Seigneur.

Ils venaient aussi offrir

le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur :

un couple de tourterelles

ou deux petites colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.

C’était un homme juste et religieux,

qui attendait la Consolation d’Israël,

et l’Esprit Saint était sur lui.

Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce

qu’il ne verrait pas la mort

avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.

Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.

Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus

pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,

Syméon reçut l’enfant dans ses bras,

et il bénit Dieu en disant :

« Maintenant, ô Maître souverain,

tu peux laisser ton serviteur s’en aller

en paix, selon ta parole.

Car mes yeux ont vu le salut

que tu préparais à la face des peuples :

lumière qui se révèle aux nations

et donne gloire à ton peuple Israël. »

Le père et la mère de l’enfant

s’étonnaient de ce qui était dit de lui.

Syméon les bénit,

puis il dit à Marie sa mère :

« Voici que cet enfant

provoquera la chute

et le relèvement de beaucoup en Israël.

Il sera un signe de contradiction

– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – :

ainsi seront dévoilées les pensées

qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Il y avait aussi une femme prophète,

Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.

Elle était très avancée en âge ;

après sept ans de mariage,

demeurée veuve,

elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.

Elle ne s’éloignait pas du Temple,

servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.

Survenant à cette heure même,

elle proclamait les louanges de Dieu

et parlait de l’enfant

à tous ceux qui attendaient

la délivrance de Jérusalem.

Lorsqu’ils eurent achevé tout

ce que prescrivait la loi du Seigneur,

ils retournèrent en Galilée,

dans leur ville de Nazareth.

L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait,

rempli de sagesse,

et la grâce de Dieu était sur lui.



Prières universelles

Notre Père et notre Dieu, nous Te prions !


Notre Père, notre Père,

nous Te supplions humblement !

 

Sainte Famille de Nazareth,

nous Te confions chacune de nos familles

pour que Tu en fasses un lieu

de communion, de partage et de Paix.

Nous Te recommandons tout spécialement les familles divisées

et déchirées, sois leur soutien et leur Espérance.

Nous T’en supplions !

 

Sainte Famille de Nazareth,

nous Te prions instamment pour les familles

durement éprouvées par les guerres :

comble-les de Tes grâces divines

et que la foi vivante en Jésus les console.

Nous Te le demandons !

 

Sainte Famille de Nazareth,

que nos familles soient un lieu

qui protège et un lieu qui parle de Toi ;

que notre prière porte

tous les membres de nos familles :

 ceux qui croient en Toi et ceux

qui ne connaissent pas Ton Amour.

Nous T’en supplions !

 

Sainte Famille de Nazareth,

fais prendre conscience

à tous les chrétiens, du caractère sacré

de la famille et de sa place particulière

dans le dessein de Dieu.

Accorde aux familles

qui attendent la naissance d’un enfant

de le recevoir comme un don

et à chaque enfant la joie de grandir

dans Ton Amour créateur, selon Ta volonté !

ô Sainte Famille, écoute-nous !


Offertoire

Humblement nous venons à Toi,

nous T'offrons nos vies,

que nos cœurs s'unissent à Ta croix,

par ce don, Tu nous guéris.

 


Prière sur les offrandes

En T'offrant, Seigneur, le sacrifice

qui nous réconcilie avec Toi,

nous Te supplions humblement :

à la prière de la Vierge, la Mère de Dieu,

et à la prière de saint Joseph, affermis nos familles

dans ta grâce et dans ta paix…

 


Prière après la Communion

Tu refais nos forces, Père très aimant,

par le sacrement du ciel :

donne-nous de toujours imiter

les vertus de la sainte Famille et,

après les épreuves de cette vie,

d'obtenir avec elle le bonheur sans fin…



Chant final

Marie, Mère de Dieu,

Marie, Mère du Christ,

Marie, Mère des hommes,

Reine de l’univers !


Dieu s’est penché sur toi

Ô Marie, humble servante,

Réjouis-toi, Vierge choisie.

 

Par toi le Verbe a pris chair,

Ô Marie, comblée de grâce,

Réjouis-toi, Vierge bénie.

 

 



Comments


bottom of page