top of page

Paroisse

Saint Bernard en Bresse


13ème Semaine du T.O.

30 Juin 2024


Messe de fin d’année pastorale

Baptême de Lana BLANCHAND





Mets ta joie dans le Seigneur,

compte sur Lui et tu verras,

Il agira et T’accordera,

plus que les désirs de ton cœur.  (bis)

 

Remets ta vie, dans les mains du Seigneur

compte sur Lui Il agira.

Grâce à Son amour,

ta foi apparaîtra comme un soleil en plein jour !



Prière d'ouverture

Tu as voulu, Seigneur Dieu,

que par la grâce de l'adoption filiale,

nous devenions des enfants de lumière ;

ne permets pas

que nous soyons enveloppés des ténèbres de l'erreur,

mais accorde-nous d'être toujours rayonnants

dans la splendeur de Ta vérité…

 

 

Lecture du Livre de la Sagesse

Dieu n’a pas fait la mort,

il ne se réjouit pas de voir

mourir les êtres vivants.

Il les a tous créés pour qu’ils subsistent ;

ce qui naît dans le monde est porteur de vie :

on n’y trouve pas de poison qui fasse mourir.

La puissance de la Mort ne règne pas sur la terre,

car la justice est immortelle.


Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité,

il a fait de lui une image de sa propre identité.

C’est par la jalousie du diable

que la mort est entrée dans le monde ;

ils en font l’expérience,

ceux qui prennent parti pour lui.



Psaume 29

Je t'exalte, Seigneur : Tu m'as relevé !

 

Je t'exalte, Seigneur ; tu m'as relevé,

tu m'épargnes les rires de l'ennemi.

Seigneur, tu m'as fait remonter de l'abîme

et revivre quand je descendais à la fosse.

 

Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,

rendez grâce en rappelant son nom très saint.

Sa colère ne dure qu'un instant,

sa bonté, toute la vie.



Evangile de Jésus-Christ selon Saint Marc

Jésus regagna en barque l’autre rive,

et une grande foule s’assembla autour de lui.

Il était au bord de la mer.

Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre.

Voyant Jésus, il tombe à ses pieds

et le supplie instamment :

« Ma fille, encore si jeune,

est à la dernière extrémité.

Viens lui imposer les mains

pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. »

Jésus partit avec lui,

et la foule qui le suivait

était si nombreuse qu’elle l’écrasait.


Or, une femme, qui avait des pertes

de sang depuis douze ans…

– elle avait beaucoup souffert

du traitement de nombreux médecins,

et elle avait dépensé tous ses biens

sans avoir la moindre amélioration ;

au contraire, son état avait plutôt empiré –

… cette femme donc,

ayant appris ce qu’on disait de Jésus,

vint par-derrière dans la foule

et toucha son vêtement.

Elle se disait en effet :

« Si je parviens à toucher

seulement son vêtement,

je serai sauvée. »

À l’instant, l’hémorragie s’arrêta,

et elle ressentit dans son corps

qu’elle était guérie de son mal.

Aussitôt Jésus se rendit compte

qu’une force était sortie de lui.

Il se retourna dans la foule, et il demandait :

« Qui a touché mes vêtements ? »

Ses disciples lui répondirent :

« Tu vois bien la foule qui t’écrase,

et tu demandes : “Qui m’a touché ?” »

Mais lui regardait tout autour

pour voir celle qui avait fait cela.

Alors la femme, saisie de crainte

et toute tremblante,

sachant ce qui lui était arrivé,

vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.

Jésus lui dit alors :

« Ma fille, ta foi t’a sauvée.

Va en paix et sois guérie de ton mal. »


Comme il parlait encore,

des gens arrivent de la maison de Jaïre,

le chef de synagogue, pour dire à celui-ci :

« Ta fille vient de mourir.

À quoi bon déranger encore le Maître ? »

Jésus, surprenant ces mots,

dit au chef de synagogue :

« Ne crains pas, crois seulement. »

Il ne laissa personne l’accompagner,

sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques.

Ils arrivent à la maison du chef de synagogue.

Jésus voit l’agitation,

et des gens qui pleurent

et poussent de grands cris.

Il entre et leur dit :

« Pourquoi cette agitation et ces pleurs ?

L’enfant n’est pas morte : elle dort. »

Mais on se moquait de lui.

Alors il met tout le monde dehors,

prend avec lui le père et la mère de l’enfant,

et ceux qui étaient avec lui ;

puis il pénètre là où reposait l’enfant.

Il saisit la main de l’enfant, et lui dit :

« Talitha koum »,

ce qui signifie :

« Jeune fille, je te le dis, lève-toi! »

Aussitôt la jeune fille se leva

et se mit à marcher

– elle avait en effet douze ans.

Ils furent frappés d’une grande stupeur.

Et Jésus leur ordonna fermement

de ne le faire savoir à personne ;

puis il leur dit de la faire manger.



 Homélie

Profession de foi baptismale

Baptême de Lana



Chant d’action de grâce

pour notre baptême et celui de Lana


Je vous ai choisis, Je vous ai établis

pour que vous alliez et viviez de Ma vie.

Demeurez en moi, vous porterez du fruit ;

Je fais de vous Mes frères et Mes amis.


Recevez l’Esprit de puissance et de paix ;

soyez mes témoins, pour vous j’ai tout donné.

Perdez votre vie, livrez-vous sans compter ;

vous serez Mes disciples, Mes bien-aimés !



Prière sur les offrandes

Seigneur Dieu, dans Ta bonté,

Tu donnes à Tes saints mystères

de produire tous leurs effets ;

nous T'en prions :

que notre liturgie soit toujours accordée

à la sainteté de ces dons…


  

Chant après la communion

Seigneur Jésus, Tu es présent dans Ton Eucharistie,

dans cette hostie nous T'adorons

et nous Te magnifions.

 

Toi qui es Dieu, Toi qui es roi,

Tu nous as tout donné,

Tu es le Christ, Tu es l'Agneau,

immolé sur Ta croix.

 

Dans Ta passion, Tu as porté

chacun de nos péchés,

Ton sang versé nous a lavés

et nous a rachetés.

 

 

Onction de Saint Chrême pour Lana

Tradition du cierge

 


Chant après la Communion

Pain donné pour notre  Vie,

Corps et Sang de Jésus Christ,

Pain de Dieu pour les pécheurs,

fais grandir l’amour dans nos cœurs !

 

Dans le désert Tu as nourri l’affamé ;

à nos appels, Seigneur, Tu veux répondre.

Tu es vraiment le grand Prophète annoncé,

Celui qui vient pour le salut du monde !

 

Nous le croyons, Tu es le Pain de la Vie.

Louange à Toi Seigneur qui nous relèves !

Nous marcherons au long des jours et des nuits ;

Nul ne mourra, ce Pain nous fait renaître !



Prière après la Communion

Que Ta Lumière Seigneur, éclaire nos cœurs

et nos intelligence de la vie de foi

dont tu nous fais la grâce…

 


Chant de recommandation à Marie

Si le vent des tentations s'élève,

si tu heurtes le rocher des épreuves,

si les flots de l'ambition t'entraînent,

si l'orage des passions se déchaîne.


Regarde l'étoile, invoque Marie,

si tu la suis, tu ne crains rien,

regarde l'étoile, invoque Marie,

elle te conduit sur le chemin !


Quand l'angoisse et les périls, le doute,

quand la nuit du désespoir te recouvre,

si devant la gravité de tes fautes, l

a pensée du jugement te tourmente.


Si tu la suis, tu ne faiblis pas,

si tu la suis, tu ne faiblis pas,

Tu ne crains rien, elle est avec toi,

et jusqu'au bout, elle te guidera !




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page